Menu

Panier

France • EUR

Changer

Nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour vous fournir une expérience de qualité et améliorer nos services en analysant la navigation sur notre site Web.
En continuant votre parcours sur ce site, nous considérons alors que vous acceptez leur utilisation.

Ok

Henri Le Roux

Henri Le Roux
France

Quiberon, depuis 1965

Entre la Bretagne et le Japon, la tradition et l'innovation, des chocolats à l'apogée de l'artisanat.

Henri Le Roux

Ce chocolatier n’est plus référencé chez BonsChocolatiers.

Nous vous invitons à découvrir tous nos autres délicieux et talentueux Artisans Chocolatiers !

Bonne visite et bonne dégustation.

Un talentueux artiste

Déjà tout petit, Henri Le Roux, est immergé dans la gourmandise : Louis Le Roux, son père, était un célèbre pâtissier : c'est lui qui a préparé le dessert lors du banquet servi au Bilmore Hotel à New York pour fêter l'élection de Franklin Roosevelt en 1933. Après avoir travaillé 6 ans aux Etats-Unis et 1 an en Australie, Louis Le Roux revient en France à Pont-l'Abbé dans le Finistère et crée sa pâtisserie.

Après trois ans d'apprentissage dans la pâtisserie de ses parents, Henri Le Roux part étudier le métier de chocolatier en Suisse, à la très réputée COBA, à Bâle, alors la seule école de confiserie au monde.

Henri Le Roux

De Pâtissier a Caramélier

Henri Le Roux retourne en 1965 à Pont-l'Abbé pour reprendre la pâtisserie familiale après un bref passage à Paris puis à Tours. En 1977, il crée sa propre chocolaterie à Quiberon. Le choix de Quiberon est né d'une envie de changement, de plus, la Thalasso créée en 1964 par Louison Bobet, le grand cycliste, amenait une clientèle à l'année en ce lieu estival et saisonnier.

Après son installation à Quiberon, Henri Le Roux décide de ne se consacrer qu'à la fabrication de glaces et de chocolats. Mais il cherche une confiserie inédite, un produit nouveau et simple, pour se démarquer et se faire connaître. L'évidence même s'est imposée : « Nous sommes en Bretagne, autant faire quelque chose avec le beurre salé… ». Après trois mois d'essais, la recette est prête : un caramel au beurre demi-sel auquel sont ajoutées des noix, noisettes et amandes concassées pour lui donner sa texture unique.

Et voilà comment il a mis au point la recette qui, contre toute attente, fera son succès et le rendra célèbre dans le monde entier : le caramel au beurre salé ! En 1980, il remporte le prix du Meilleur bonbon de France au Salon international de la confiserie à Paris. Dès lors, tout le monde va essayer de le copier mais sans jamais l'égaler. En 1981, il dépose la marque CBS® (pour « Caramel au Beurre Salé »).

Tradition du goût et de la qualité

Les Japonais adorent les caramels au beurre salé du maître caramélier. En 2004, Henri Le Roux rencontre les gens de Yoku Moku, société japonaise de pâtisserie haut de gamme, qui l'ont invité à faire le Salon du Chocolat de Tokyo. Voici le début d'une grande amitié qui donnera naissance à une collaboration de qualité. En effet, en 2006, Henri Le Roux décide de céder son affaire à ces professionnels du bon goût qui sauront perpétuer la tradition du goût et de la qualité.

Julien Gouzien, Breton et bras droit d’Henri Le Roux depuis 2004, a appris à ses côtés tous les secrets de fabrication de la Maison. Il perpétue donc avec talent ce savoir-faire inimitable.

Au nouveau laboratoire de Landévant, la fabrication est restée entièrement artisanale, sans aucune production industrielle ! Les cacaos sont rigoureusement choisis selon la provenance et la qualité de la fève : Vanuatu, São Tomé, Colombie, Venezuela, Madagascar.... Les fournisseurs sont soigneusement sélectionnés. Ne sont utilisés que des produits naturels (sans OGM !) et jamais de conservateur. Le secret de la qualité !

Henri Le Roux